1 juin 2015

Blog, argent, partenariats, sponsorisation, publicité cachée : comment ça se passe ?

Source : Pinterest



Depuis quelques jours, la blogosphère parle de plus en plus haut de ce qu'il se passe de plus en plus tout bas : la question de la monétisation de l'audience, et de ses travers sur les blogs et YouTube.

Il me semblait important de faire également un point ici, avec vous, d'en parler directement et peut-être d'expliquer à ceux qui ne le savent pas encore comment peuvent fonctionner les partenariats et les campagnes sponsorisées sur les sites influents (blogs, chaînes YouTube, etc).


Partenariats, sponsorisation, publicité sur les blogs ?


De plus en plus lus, certains blogs sont désormais identifiés comme influents et concurrencent fortement la presse sur les décisions d'achat. Tout ceci n'a pas échappé aux marques, qui s'intéressent à ces mini-magazines online pour communiquer auprès des consommateurs de façon ciblée. 

Tout d'abord, il est important de faire la distinction entre partenariat et sponsorisation

- Dans le cadre d'un partenariat, le blogueur et la marque se mettent d'accord sur un échange sans question d'argent : un article avec lien vers un site de vente en ligne de vêtements en échange d'un vêtement distribué par le site, par exemple. Le blogueur est libre de mettre en ligne son article comme il l'entend, et de dire que le vêtement est de mauvaise qualité s'il le pense par exemple. 
Certaines marques peuvent également choisir d'offrir gratuitement des produits à un blogueur afin qu'il les teste et publie à leur sujet s'il le souhaite. Il n'y a dans ce cas aucune obligation pour le blogueur de publier quoi que ce soit, et il peut bien sûr décider d'établir une critique négative s'il le souhaite.

- Dans le cadre de la création de contenu sponsorisé, le blogueur est en revanche rémunéré pour son travail. Il reçoit un "brief" sur lequel la marque précise ses attentes (minimum 300 mots, minimum 5 photos, vidéo de 4 minutes minimum par exemple), et il est libre de l'accepter ou non. Le blogueur est sensé rester libre de publier un avis positif comme négatif, mais soyons sincères : un blogueur qui écrit "c'est une grosse merde" à propos d'un produit alors qu'il a été rémunéré pour créer un billet sponsorisé à son sujet ne recevra pas énormément de nouvelles propositions de sponsorisation... 
Selon l'article L. 212-1 du Code de la Consommation, les créateurs de contenu web sont obligés de préciser avoir perçu une rémunération pour la création d'un article, d'une vidéo, d'un post Instagram... Il s'agit évidemment d'une mesure de protection du consommateur.


Et souchka.com dans tout ça ? Sponso ou pas ?

Dans le cadre de mon blog, j'ai participé deux fois à ce type de campagnes sponsorisées : une première fois pour la campagne We Love Nail Art avec Gemey-Maybelline, et une deuxième fois pour relayer le concours Diglee organisé par la Banque Populaire qui vous permettait de gagner de chouettes lots. 
En tout, j'ai gagné à peu près 600€ pour ces deux campagnes, ce qui n'est même pas le prix du matériel photo/vidéo que j'utilise pour créer les contenus que vous voyez ici ahahah ! On me propose régulièrement des campagnes sponsorisées pour des produits ou services divers et variés, et je refuse la plupart car j'estime qu'elles ne correspondent pas à l'image de mon blog, et/ou qu'il n'y a rien d'intéressant pour vous à leur sujet. Je pense qu'il est important de ne pas vous prendre pour des jambons et que votre confiance vaut bien plus qu'un petit chèque.

Je reçois régulièrement des produits envoyés par des marques afin de les tester, et je choisis d'en parler ou non sur mon blog. Si le produit me plaît, je ne taris pas d'éloges, et au contraire si certains points ne me plaisent pas, je ne manque pas d'en informer mon lectorat. C'est aussi simple que cela, et je ne prétends pas avoir acheté des choses qu'on m'a envoyées gracieusement. 
Créer des articles pour le blog ou des vidéos pour ma chaîne YouTube est extrêmement chronophage et me coûte régulièrement de l'argent (matériel photo, vidéo, produits nécessaires pour certains sujets etc). Recevoir des produits gratuitement est une petite contrepartie pour tout l'investissement et le travail que je fournis et me permet de publier régulièrement. C'est aussi l'occasion de vous donner mon avis sur les nouveautés du marché afin de vous éviter de gaspiller des sous pour quelque chose qui n'en vaut pas la peine ! L'avis que je publie n'est en aucun cas influencé par le moyen d'acquisition du produit, qu'il arrive par la poste ou que j'aille l'acheter en magasin mon avis reste toujours le plus honnête. Tout simplement :)

Je ne gagne pas d'argent régulièrement grâce à mon blog. Il n'est pas assez connu/lu pour cela, et ce n'est pas un mal ! Je suis très heureuse d'avoir suffisamment de notoriété en tant que nail artist pour vivre pleinement de ma passion. Mes revenus viennent de mon activité de nail artist professionnelle uniquement. Je touche de l'argent pour travailler avec des marques sur des shootings ou événements, mes clientes me paient lorsqu'elles prennent rdv avec moi pour leurs manucures et nail art, et j'ai également touché un peu d'argent lors de la création de mon livre dédié au nail art.


Publicité cachée, appât du gain, manipulation de l'audience.


De plus en plus de marques proposent des partenariats véreux aux blogueuses, en leur précisant bien qu'ils veulent "que le lien soit intégré le plus naturellement possible". En gros : "tu es bien gentille, tu prends ton billet sous la table mais tu ne précises nul part qu'on te paie pour cela".
L'appât du gain est facile, de nombreuses blogueuses acceptent, et vendent ainsi littéralement la confiance que leur offrent leurs lectrices à des annonceurs peu scrupuleux. C'est également chose très fréquente sur YouTube, où l'audience est encore plus jeune que celle des blogs et possède bien moins de recul et de clairvoyance sur ces pratiques que le lectorat des blogs. C'est assez effrayant. 
On me propose également ce type de partenariats véreux, et cela arrive de plus en plus régulièrement, à mon grand désespoir. Voici un exemple de mail reçu aujourd'hui :




La blague...

Certaines marques vont jusqu'à mentir aux blogueuses en leur faisant croire que si elles précisent que leur post est sponsorisé, Google risque de les pénaliser (en ne référençant plus aussi bien leur blog dans les résultats de recherche par exemple). Ces pratiques sont tout simplement HONTEUSES. Et pour information, Google sanctionne très sévèrement les éditeurs pris la main dans le sac lorsqu'ils ne mentionnent pas clairement que le contenu publié a été rémunéré.


Nous influenceuses, blogueuses ou YouTubeuses avons le devoir de respecter la confiance que nous portent nos lectrices, et de les protéger contre la publicité cachée

Nous avons de l'influence sur nos communautés. Il est très important de la mesurer et de l'utiliser à l'avantage de nos lectrices, et non pas à leurs dépends.


Apprenez à connaître votre audience, soyez curieuses de découvrir à qui vous parlez. Pour ma part, je sais que ma communauté est presque exclusivement féminine, a entre 18 et 35 ans et réside majoritairement en France. Il s'agit d'une communauté que l'on considère comme "quali" (comprendre qualitative) : vous, lectrices adorées, êtes impliquées, likez/commentez très régulièrement, et vos interactions sont pertinentes : commentaires argumentés, bien orthographiés, peu de trolls/commentaires haineux... (bref, vous êtes de la bombe de meufs).

Blogueuses, YouTubeuses, ne laissez pas les marques vous prendre pour des pigeons, vous tout comme votre communauté. C'est bien beau de gagner quelques euros sur un post, mais une fois que vous aurez perdu la confiance de vos lectrices et que plus personne ne viendra vous lire, il ne vous restera plus grand-chose à monétiser. 

Soyez respectueuses. De vous-même pour le travail fourni sur votre blog qui vous a mené à avoir une certaine audience. Et de vos lectrices pour le soutien qu'elles vous apportent. Sans lectrices, nous n'en serions absolument pas là où nous en sommes actuellement.

Le respect de son lectorat, c'est aussi entretenir l'échange, et répondre un minimum aux commentaires qu'on nous laisse. Cela me rend absolument dingue de voir des filles avec 'seulement' 10 000 abonnées sur Instagram qui ne répondent à absolument aucun des gentils commentaires qui leur sont laissés. Bien sûr, quand on a énormément d'abonnées, il n'est pas possible de répondre à tout le monde, mais répondre comme on peut quand on peut me semble la moindre des politesses (en tout cas ma maman m'a toujours appris à répondre quand on me parle, peut-être que l'éducation est différente ailleurs...) 
Vous êtes un peu plus de 6000 à me suivre sur Instagram (merci !), et j'ai largement le temps de répondre à chacune d'entre vous, j'imagine donc qu'il ne doit pas être beaucoup plus difficile de répondre aux commentaires de 10 000 abonnées.
Bloguer ne fait pas de vous une princesse, poster une photo sur Instagram ne sauve pas des vies et publier une vidéo ne change pas la face du monde. Il n'y a pas de quoi ne plus se sentir au point de croire qu'on peut se permettre d'ignorer les autres. Point final.

Lectrices, ne vous laissez pas berner et n'encouragez pas les personnes qui de toute évidence ne méritent pas la confiance que vous leur accordez. Les lire et les suivre, c'est faire grimper leurs statistiques, et leur permettre de vous vendre encore plus cher. Est-ce vraiment cela que vous recherchez sur un blog ?

À lire également, si ce sujet vous intéresse, l'excellent billet de Capucine Piot, l'éditrice du blog beauté Babillages qui explique comment elle concilie argent et blogging professionnel et parle également de la publicité déguisée.


J'espère que ce billet vous aura aidé à y voir un peu plus clair sur la façon dont fonctionne mon blog, et qu'il saura peut-être vous aider à comprendre le fonctionnement de la relation entre les influenceurs et les marques d'une façon plus générale. 

J'aimerais beaucoup avoir vos retours et vos impressions sur ce sujet ! Comment voyez-vous les choses d'un oeil extérieur ?





24 commentaires:

  1. Je dis juste un mot pour dire ce que je ressens en te lissant : PARFAIT !
    Tu as su vraiment abordé ce sujet et à nous expliqué toutes ces pratiques et infos que peut-être certains ne savant pas !
    En tout cas, ton article est vraiment génial !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maêva ! ♡ Des bisous et belle journée à toi :)

      Supprimer
  2. super article! tout est très bien expliqué. J'ai l'impression qu'on est dans une période ou les blogueurs/youtubeurs acceptent un peu tout et nimporte quoi et c'est bien dommage. Un contenu de qualité qui suit une ligne éditoriale est bien plus agréable à lire qu'un foure tout publicitaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je crois qu'il y a surtout de plus en plus de personnes qui cherchent à blogger/créer des vidéos dans l'optique d'en tirer un profit personnel, et c'est là que le bât blesse...
      Bien sûr, certaines personnes vivent de leur blog ou de leur chaîne YouTube, parfois très confortablement, mais ces personnes ont toujours commencé à partager par passion et par plaisir, et cette motivation se doit selon moi de rester la même peu importe qu'on ai 1 ou 1 000 000 abonnés. Gagner de l'argent grâce à sa passion, c'est très bien, le faire au dépend des gens qui nous ont permis de le faire, c'est très mal ! ^^
      Des bisous,

      Supprimer
  3. Très très bon article ! Je suis complètement d'accord, le partenariat ou la sponsorisation d’accord mais à condition que le projet correspondent à notre blog et donc notre personnalité et par conséquent forcément à nos lecteurs qui lorsqu'ils nous lises sont eux intéressés par notre façon d'être ! Une bloggueuse qui fait tout et n'importe quel partenariat, perd de sa crédibilité enfin pour moi du moins.

    Au début, tellement fière de mes propositions (mes 2 premiers partenariats) j'ai accepter en m'adaptant au projet alors qu'ils auraient du me correspondre totalement. C'était comment dire, sous l'influence d'avoir pour la première fois des demandes de partenariats, on se sent plus si je doit dire et on le fait.
    Après ces deux partenariats, j'ai décidé que je ne ferais plus ça et que je devais vraiment accepter ou proposé des partenariats lorsque l'occasion se présente, à condition qu'ils me correspondent vraiment où que le sujet, pour moi, intéressera vraiment mes lectrices !

    Vraiment, très chouette article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Laura :)
      Effectivement, les lectrices ne sont pas dupes et se rendent bien compte que parler d'une nouvelle application pour acheter des radis bio du Finistère sur un blog mode est louche... Ahahah ! J'ai pour ma part cessé de suivre beaucoup de blogueuses à cause de cela, malgré la qualité du contenu qu'elles postaient en dehors des opérations sponso.
      Bien sûr, lorsqu'on reçoit ses premiers mails de partenariat, on a tendance à accepter et on devient de plus en plus exigeante au fur et à mesure du temps et de l'expérience. C'est normal :) !
      Bises et belle journée ♡

      Supprimer
  4. Excellent article Pauline, bravo! Précis, realiste et avec des valeurs que je partage, continue! 😀

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai reçu le mail que tu montres ! Et quand j'ai parlé du fait qu'indiquer la mention "sponsorisé" était obligatoire, pouf plus personne n'a répondu !
    Je refuse plein d'articles sponso car on me demande d'être malhonnête finalement (faire semblant d'avoir tester un service, ou ne pas mentionner le sponso). Mais beaucoup ont moins de scrupules !
    Ton article est parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah, ils sont partout ! C'est toujours comme ça de toute façon, dès qu'ils voient que tu connais (et respectes) la loi, ils s'envolent... J'en refuse aussi toutes les semaines, et ça me rend folle de voir ensuite des blogueuses poster leurs faux sponso comme si de rien n'était, alors que j'ai reçu le même mail qu'elles. :(
      Ça m'aide à faire du tri dans mes abonnements ahaha !
      Bisous ♡

      Supprimer
  6. Toujours intéressant de lire ce genre de témoignage ! Bravo pour ton blog que je découvre au passage ! Je blogue également et recois occasionnellement des produits que j'apprécie la plupart du temps . J'en parle en général car c'est très occasionnel. Pas de sponsoring en revanche. Après c'est au cas par cas j'imagine !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Il n'y a en soit aucun mal à recevoir des produits, avoir des partenariats ou créer du contenu sponsorisé, tant que le lectorat n'est pas manipulé et qu'il peut y trouver un intérêt :)
      Bisous et belle journée ♡

      Supprimer
  7. J'ai donné mon avis sur ta page, ctrl+alt+c ctrl+alt+v (= copié collé, tu ne m'en voudras pas j'espère...):
    Il est au top cet article!! Ca fait du bien de voir que des filles comme toi (je parle de la catégorie dont j'estime être des grandes blogueuses) disent tout haut ce genre de choses. J'ai complètement reconnu tout ce que tu dis et d'ailleurs c'est pour ça que je suis de moins en moins fidèle à quelques nail artistes que je pensais incontournables (je ne citerai personne mais je pense que beaucoup d'entre vous savent de qui je parle). Et je suis aussi très contente de voir que, malgré ma minuscule audience, je ne suis pas tombée dans ce côté obscur du sponsoring (ouah 600€ ça me parait énorme lol) et autres manipulations. Et tout comme toi, je reste honnête malgré mes 3 ou 4 partenariats dont je suis tout de même très fière. Peut-être que ton billet en fera redescendre quelques unes sur terre, et apprendront à d'autres à reconnaître les blogueuses sincères.
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne t'en veux pas du tout, au contraire ! Du coup je copie/colle ma réponse ici aussi, cela peut toujours servir ;)

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire Coco !
      En vrai, 600€ ce n'est vraiment pas énorme quand c'est remis dans le contexte des investissements financiers que j'ai faits pour mon blog, du temps que j'y ai passé depuis son ouverture en 2012, et aussi simplement du temps de travail que m'ont demandé ces deux campagnes. En particulier celle avec Gemey avec qui j'ai fini le shooting à 21h, dû créer et photographier plusieurs autres nail art pour les réseaux sociaux et encore plein d'autres choses :)
      Dans mon cas, ce n'est pas de l'argent "facile", et je n'ai pas profité de cette somme à titre personnel étant donné que j'ai tout réinvesti dans du matériel pour faire de plus belles photos et vidéos.
      Je suis contente que ce billet puisse avoir un petit peu d'impact et que les filles l'aient partagé, c'est important d'ouvrir les yeux sur tout cela !
      Bisous ♡

      Supprimer
  8. Tiens tiens, bizarrement j'ai reçu exactement le même mail de partenariat rémunéra qu'il faut cacher ! Il est directement atterri dans ma corbeille !
    Je partage énormément ta manière de faire, j'ne parle à mon tour demain sur le blog en plus !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop top, hâte de lire ton article du coup ! Unissons-nous contre les vilains menteurs qui pourrissent nos jolis espaces web ! #TeamBetterInternet
      Bisouuuus ♡

      Supprimer
  9. Merci pour cet article intéressant ! Je ne comprenais pas vraiment la différence entre partenariat et sponsoring, maintenant oui !

    Et puis, je suis entièrement d'accord avec la partie sur les blogueuses/youtubeuses dédaigneuses, certaines me font halluciner... Et c'est une chouette mise au point que tu as faite là!

    Bref, merci quoi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Je suis super contente que mon article ai pu t'aider à y voir plus clair :)
      Gros bisous et belle journée à toi ♡

      Supprimer
    2. Hello :) J'aurais une petite question par rapport à cela justement ! Tu nous dis qu'il faut différencier "partenariat" et "sponsoring" mais tu écris "collaboration" et non "sponsoring" sur ton article Gemey. Il n'aurait pas fallu écrire "billet sponso" plutôt? Si tu voulais vraiment être transparente, comme tu l'écris. Car "partenariat" et "collaboration", c'est un peu pareil.. Ce qui n'est pas le cas du sponso ! Je demande ça comme ça ! Car je me pose la question de ce que l'on doit vraiment écrire pour chaque cas :)

      Supprimer
    3. Hello !
      Cet article avec Gemey-Maybelline faisait partie d'une campagne pour laquelle j'ai été rémunérée pour la création de deux looks et pour le shooting qui a été réalisé en studio. C'est pourquoi il s'agissait pour moi d'une collaboration plus que d'un simple article sponsorisé, mais je comprends pourquoi le terme peut prêter à confusion et ai donc édité l'article pour que tout cela soit très clair pour tout le monde ;)
      Bonne journée, bisous !

      Supprimer
  10. Coucou!
    Très bon article! Je ne comprends toujours pas pourquoi les marques les les bloggeuses/Youtubeuses essaie de cacher cette publicité! Personnellement, et je pense que beaucoup sont comme moi, si l'article est bien écrit et donne envie, j'irais forcément voir. Sponsorisé ou pas, si il donne envie, c'est trop tard pour nous, lectrice, nous sommes perdus. A la rigueur que certains mette que l'article est sponsorisé à la fin, je comprends, ça évite que le lecteur se braque et ne lise pas l'article. Mais sinon, je ne comprend vraiment pas!
    Très bon article (le premier que je lis de toi, mais vu le nombre de page de ton blog que j'ai chargé, pas le dernier! =p)
    Bisous bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Clem !
      Merci pour ton gentil commentaire, je suis ravie que mon article t'ai plu :) Je pense aussi que sponso n'est pas forcément synonyme de mauvais article. On peut très bien gagner un peu de sous et faire un travail de qualité qui soit intéressant pour notre audience.
      Bienvenue dans mon petit monde, au plaisir de te relire :) ♡

      Supprimer
  11. Ça fait plaisir de lire ça. J'ai failli écrire un truc du même genre pile aujourd'hui. J'étais en colère qu'un éditeur me demande de remplir un questionnaire lui communiquant le nombre de mes pages vues, de mes visiteurs, de mes followers, de mes amis etc ... Le tirage d'un roman n'est pas un de mes critères de choix pour décider de chroniquer tel ou tel auteur, surtout quand c'est un premier roman écrit, et pour cause par un(e) parfait(e) inconnu(e).
    Il faudrait créer un code de déontologie de part et d'autre. Un peu comme dans la restauration pour désigner les restaurants qui cuisinent de ceux qui réchauffent. Cela étant je ne suis pas opposée à la sponsorisation quand elle est transparente. Bravo et reste comme tu es.

    RépondreSupprimer
  12. Si j'ai crée mon blog, c'est vraiment pour mon hobbie personnel en dehors de ma routine boulo. Je trouve qu'il faut faire son blog pour SOI et non plus les autres, avec cet appat du gain comme tu dis, je trouve ca vraiment triste d'entuber les naifs ou les plus jeunes de cette manière. Je ne savais pas, avant de lire ton article, que les marques en attendaient autant des blogueuses! c'est vraiment triste, ton article est en tout cas très riche et bien détaillé! merci pour tes conseils, si je recois un mail de ce genre, je serais avertie!!

    RépondreSupprimer

La boîte à petits mots doux ♡